Congo-Brazzaville : Non-respect du droit dans la détention de quatre jeunes activistes

Brazzaville-Paris-Lyon le 12 juin 2020. Trois associations de défense des droits humains
congolaises et internationales – Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH),
Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture France (ACAT-France) et Agir Ensemble
pour les Droits de l’Homme (AEDH) – expriment leur profonde inquiétude quant à la non
application, plus de deux mois après sa publication, de l’ordonnance de remise en liberté
provisoire de quatre jeunes activistes congolais arbitrairement détenus dans la prison de
Brazzaville pour « atteinte à la sureté intérieure de l’Etat », une infraction régulièrement
brandie par la justice congolaise pour taire toute voix critique au régime au pouvoir à
Brazzaville.

Lire le contenu ici : CP OCDH-ACAT-AEDH 12 juin 2020

Share
Image placeholder

OCDH

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils