«

»

Août 25 2017

Brazzaville : Des OSC seront formées à l’observation et suivi des activités liées à la conversion des forêts

Des OSC formées sur l’Observation Independante externe

Pour faciliter une bonne observation et un suivi sur les investissements non forestiers dans les zones d’exploitation, des organisations de la société civile seront formées, le 29 aout prochain, sur l’utilisation du guide sur « l’Observation Indépendante Externe des forêts dans le cadre d’investissements non forestiers » en République du Congo, une initiative de l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH).

Au total une dizaine de représentants des organisations de la société civile venus des départements de la Sangha, la Cuvette-Ouest, la Cuvette, de la Lékoumou et du Kouilou seront formés le 29 aout prochain sur l’utilisation du guide sur « l’Observation Indépendante Externe des forêts dans le cadre d’investissements non forestiers » en République du Congo, un guide publié par l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), dans le cadre du projet «Agir sur les défis de l’APV: Exploitation illégale et changement du couvert forestier dans le cadre d’investissements non-forestiers », projet financé par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) dans le cadre de son programme FAO-FLEGT et piloté par le Centre pour l’Environnement et le Développement (CED) en partenariat avec l’OCDH, Brainforest et La Maison de l’Enfant et la Femme Pygmées.

Cette formation permettra aux représentants des organisations de la société civile, qui proviennent tous des zones où sont concentrées des activités agroindustrielles, minières et infrastructures, ainsi que les Observateurs ayant l’habitude d’effectuer des missions de monitoring dans le cadre de l’Observation Indépendante des Forêts pour le compte de l’OCDH, de s’imprégner davantage de cet outil d’observation mis à leur disposition.

Un guide qui leur permettra ainsi qu’aux communautés locales et populations autochtones de veiller à la bonne gouvernance des investissements non-forestier.

A l’issu de cette formation, les représentants des OSC locales qui prendront part à ladite formation une fois dans leurs localités auront pour mission de relayer la formation aux membres de leurs organisations ainsi qu’aux communautés locales et aux populations autochtones.

Signalons qu’à la fin de ladite formation, des protocoles d’accord seront signés avec ses OSC et elles bénéficieront de petits fonds pour faire de l’observation sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils