«

»

Oct 16 2017

Rapport sur la situation des droits des populations autochtones

Rapport situation population autochtone

Les peuples autochtones sont présents dans presque tous les départements du Congo. Cependant, il est difficile d’estimer le nombre exact de personnes autochtones au Congo, car il n’existe pas des données désagrégées fiables. Des estimations récentes varient entre 1,4 % et 10 % de la population nationale, estimée à environ 5,1 millions en 20161. L’adoption de la première loi nationale spécifique aux peuples autochtones par la République du Congo en 2011 (Loi n°5-2011) a représenté un pas en avant significatif pour tout le continent africain. Malgré l’existence de cette loi et l’adhésion aux différents textes internationaux relatifs aux droits des populations autochtones, la jouissance des droits par cette catégorie de la population nationale n’est toujours pas effective. La République du Congo en effet peine à intégrer et à prendre des dispositions effectives aux questions des populations autochtones, ou à les faire appliquer efficacement.

Ces problèmes se manifestent à plusieurs niveaux. Les autochtones continuent à être discriminés et
marginalisés, par rapport au reste des membres de la société congolaise. Ils sont confrontés à de graves
violations de leurs droits fondamentaux. Cette situation est fortement exacerbée dans les zones très reculées. S’agissant des conditions de travail, du logement, de l’éducation, de l’accès aux services de santé et aux documents administratifs (les actes d’état civil), à la terre et aux ressources naturelles, les inégalités et violences perpétrées à leur encontre demeurent un problème constant. Des témoignages relatifs aux violations des droits des populations autochtones ont été signalés par les associations, les communautés elles-mêmes ainsi que par la presse, alors que la République du Congo est partie de plusieurs instruments juridiques protégeant les droits humains et est membre du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies.

Historiquement, l’OCDH a joué un rôle central dans la promotion et la protection des droits des peuples
autochtones en République du Congo. Son premier travail de recherche sur la situation des droits des peuples autochtones au Congo, accompli en 2003 et 2006, était un des catalyseurs du processus de rédaction d’une loi nationale pour la promotion et la protection des droits des peuples autochtones au Congo – la première loi en Afrique sur les droits de ces peuples (la mentionnée Loi 5-2011).

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils