«

»

Fév 26 2018

Atelier de formation en droits de l’Homme

NOTE D’information Atelier de formation revDUE fin (1) (1)

Brazzaville, le 26 février 2018 – L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) organise avec le soutien de l’Union européenne un atelier de formation sur les Droits de l’Homme à l’endroit des agents de la force publique les 27 et 28 février 2018 à Brazzaville. Cet atelier de formation se tiendra dans la Salle de conférence du Centre d’information des Nations Unies.

La République du Congo a ratifié la Convention des Nations Unies contre la torture et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Ces deux instruments interdisent de manière formelle l’usage de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants, ainsi que le recours à des arrestations et détentions arbitraires. Ceux-ci continuent pourtant à être pratiqués parfois par des agents de la force publique. 

La méconnaissance des droits de l’Homme, des règles et garanties procédurales en matière d’arrestation et de détention de personnes, ainsi que du droit international des droits de l’Homme constitue un facteur de multiplication des atteintes aux droits humains.

Dans ce contexte, il apparaît opportun d’inciter à une amélioration des pratiques au travers des actions de formation. Ainsi, le projet MANDAT (Mobiliser et Animer les efforts de la société civile dans la lutte contre la Détention arbitraire et la Torture), financé par l’Union européenne depuis 2016, se propose de répondre constructivement à cette problématique en consacrant un axe important au renforcement des capacités des agents de la force publique en droits de l’Homme.

Dans les relations avec les pays tiers, l’Union européenne  a placé la promotion et le soutien aux droits de l’Homme au centre de ses valeurs et parmi ses principaux objectifs. A ce titre elle fournit une aide au développement et à la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit, ainsi qu’au respect de l’ensemble des droits de l’Homme et des libertés fondamentales.

Cet atelier de formation en droits de l’Homme est le cinquième, après ceux déjà organisés dans les villes de Sibiti, Nkayi, Pointe-Noire et Ouesso. Son objectif principal est de transmettre aux agents un socle de connaissances afin d’encourager une considération accrue pour les droits de l’Homme et entraîner une diminution des cas de détention arbitraire, et des actes de torture, traitements cruels, inhumains et dégradants en République du Congo.

L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) est reconnaissant envers les autorités de la Direction générale de la Police pour leur collaboration et disponibilité dans le cadre de l’organisation de cet atelier de formation.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils